Né au Brésil en 1955, Fabio Luz joue du piano depuis l’âge de cinq ans. A dix ans, il donne son premier récital et il remporte, à dix sept ans, le premier prix du Conservatoire National "Campos" de Sao Paulo (Tatui).

Il se distingue en participant à plusieurs des plus importants concours nationaux brésiliens: Premier Prix National de Bahia, Prix "Jeunes Solistes" de l’Orchestre Symphonique de Sao Paulo, Prix de la Fondation Nationale des Arts "FUNARTE" à Rio de Janeiro, Prix de l’Association des Critiques d’Art de Sao Paulo. En France, en 1978, le Prix International Debussy lui est décerné à Saint-Germain-en-Laye, ville de naissance du grand compositeur. Il poursuit pendant quatre ans ses études à l’Université Musicale Internationale de Paris et aux cours de perfectionnement d’Eliane Richepin, Olivier Gref,  Emile Martin. Il reçoit en 1981, avec la plus haute mention, le diplôme de concert "Maîtrise en Musique Française".

Sa carrière professionnelle intense (il compte près de mille récitals et concerts, en soliste et en musique de chambre) s’enrichit par son expérience dans la composition et la direction. Dans les années 80 il s'exerce à Paris en tant qu'assistant du Rév. Père Émile Martin, maître compositeur à Saint Eustache.

De 1985 à 1994 il occupe les fonctions de directeur artistique de l’Institut de Musique "Verdi" de la Ville d’Asti.

Invité par de prestigieux centres musicaux, institutions et orchestres des Amériques et d'Europe, notamment en France les Théâtres de Paris - Th.13, Grévin, Fnac, auprès de l'Association Musicale de Paris et de l'Académie Diplomatique Internationale,  le Château d'Annecy et le Th. Bonlieu, la Salle Olivier Messiaen à Grenoble, puis les Universités de Sao Paulo (USP, UNICAMP - 2009, UNESP), Curitiba, Rio de Janeiro - Escola de Música da UFRJ, Rio de Janeiro - 2011, 2012 - Fribourg, Kansas, Iowa, le Grand Théâtre de Genève, le Conservatoire de Berne, le Festival de Constance, le Lisinski de Zagreb, la Società del Quartetto di Bergamo et la Amici della Musica di Pistoia, la Biennale de Venise, le Gasteig de Munique, le Festival d’Hiver de Campos do Jordao et le "Memorial da America Latina" à Sao Paulo, Villa Medici Il Vascello à Rome, le Teatro Regio de Turin, le Pianofest de Hambourg (2013), le Théâtre Apollon de Syros (Grèce 2014), il a joué sous la direction de chefs d’orchestre tels que von Abel, Ligia Amadio, Andreescu, Ion Baciu, Guilherme Bernstein (Ravel - Concerto en sol,  Rachmaninov - Concerto n.2,  Mozart K466 â Rio de Janeiro), Celibidache, Coelho de Almeida, Conta, Farias, João Maurício Galindo (Ravel, Mozart), Mathauser, Nanut, Noheil, Otchaninsky, Ostergren, Pacheco, Peyretti, Real, Semolini, et compte parmi les membres de jury de célèbres concours internationaux (Genève, Sao Paulo - Art livre, Lagonegro, Prato - Villa Medicea, Casale Monferrato - Soliva, ... etc.), y compris le prestigieux concours de composition ICOMS de Turin et le Pianofest de Hambourg (2013).


L’immense répertoire de Fabio Luz (comprenant l' oeuvre intégral de Debussy, de Ravel et  tous les piliers de la musique classique, romantique et moderne) et  sa mémoire prodigieuse lui ont permis d'accomplir sa propre méthode didactique concernant la conscience du son et la mémorisation musicale, thèmes fréquents de ses stages internationaux (il parle six langues)  qui en Italie ont eu lieu pendant plusieures  années au Château de Cortanze et dès 2013 se réalisent dans le cadre du Festival del Golfo à Castellabate, près de Naples. Parallelement à son activité de concertiste il est professeur et coordinateur depuis 2006 du secteur piano à l'Académie Supérieure "Città della Musica e del Teatro" (Italie) et dès 2010 président-fondateur de la Fondation Franz Liszt (France). 
L'Académie Nationale de Musique de Néapolis (Thessaloniki, Grèce) lui a décerné  le Certificat d'Excellence en Composition.
Nombreux compositeurs lui ont dédié des oeuvres, en lui confiant leur création: J.A. Almeida Prado (Cartas Celestes n.9), Dusan Bogdanovic ( Six Illuminations, Three Canticles ), Claudio Gregorat ( Etwas lüftiges, Dialogue du vent et des vagues ), Nílson Lombardi (Hommage à Ravel, à De Falla), Willy Merz (Harmoniques d'eau - 2007), Michel Philippot (Hommage à Debussy), Antonio Ribeiro (Momentos n.24),  Marcus Siqueira (Teclas n.6, Cataclisme) Villani-Cortes (Luz).

Son dernier enregistrement sur CD, produit par l’Art Digital, de Rio de Janeiro et rédité en Italie en 2010,  est consacré aux Scherzos et Impromptus de Chopin.